Divertissement

Mort de Lisa-Marie Presley : L’origine de sa crise cardiaque déjà révélée ? Une première piste avancée…

Quel ne fut pas le choc en apprenant la mort ce jeudi 12 janvier 2023 de Lisa Marie Presley, fille de Priscilla et Elvis Presley, décédée brutalement à 54 ans. L’annonce a fait l’effet d’une onde de choc quelques heures seulement après l’apparition de la mère de famille aux Golden Globes ayant récompensé Austin Butler dans la catégorie Meilleur acteur pour son rôle dans le biopic Elvis. Elle avait été transportée à l’hôpital après avoir été retrouvée inanimée dans sa demeure de Los Angeles, Lisa Marie Presley et s’est éteinte sur place, auprès de sa maman Priscilla, après avoir été victime d’un arrêt cardiaque.

Deux jour avant ce malaise cardiaque, Lisa Marie Presley était apparue confuse et déboussolée, elle avait été vue demander à son manager de l’aider, car elle peinait à rester debout. Les internautes avaient été nombreux à remarquer l’état de santé fragile de la fille du King. Ce vendredi 13 janvier, The Sun fait de nouvelles révélations concernant les causes de la mort de la mère de Riley Keough, et des jumelles, Finley et Harper, qu’elle avait eues en 2008 avec son ex-mari Michael Lockwood. Celle qui avait dû faire ses adieux à son fils Benjamin Keough, qui s’était donné la mort, par balle, le 12 juillet 2020 à l’âge de 27 ans, aurait ingéré des médicaments prescrits par un médecin, selon le tabloïd. D’après l’informateur, elle se faisait régulièrement prescrire plusieurs médicaments contre la douleur tels que la quétiapine“, elle qui a fait plusieurs séjours en cure de désintoxication pour soigner ses addictions à l’alcool et la drogue. Ce dernier traitement est utilisé chez les personnes atteintes de schizophrénie et de troubles bipolaires.

Un “surdosage” fatal ?

Selon cette même source, proche du clan, Lisa Marie Presley aurait développé une addiction aux gaz hilarants. “Elle se les procurait dans les cliniques esthétiques ou chez le dentiste“, a ainsi confié l’informateur à The Sun. Et a affirmé qu’elle serait ainsi morte d’un “surdosage de médicaments. Jusqu’ici pourtant les médecins et la police judiciaire assurent qu’aucune drogue n’a été retrouvée à son domicile. L’autopsie permettra donc de déterminer l’origine de cette crise cardiaque qui lui aura été fatale.


Source link

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button